Et pourtant…

Vous avez aimé leur style littéraire, ils et elles vous ont fait rêver. Leurs noms sont William Shakespeare, Oscar Wilde, Louis Aragon ou bien Paul Verlaine. Leurs noms sont George Sand, Virginia Woolf ou bien Colette. Ils et elles étaient bisexuels, bisexuelles, homosexuels et homosexuelles. Et pourtant vous êtes homophobe.

Vous avez aimé leurs chansons qui vous ont fait vibrer. Leurs noms sont Whitney Houston, Mariah Carey, Cesaria Evora, Édith Piaf ou Patricia Kaas. Et pourtant vous êtes sexiste.

Vous avez aimé leur humour et ils vous ont offert des moments de détente. Leurs noms sont Gad Elmaleh, Pascal Légitimus, Jamel Debbouze ou Coluche. Et pourtant vous êtes raciste.

Vous avez pleuré de joie ou de tristesse en lisant leurs histoires ou en les côtoyant. Leurs noms sont Bambi, Némo, Tom et Jerry, Caliméro ou bien Médor, Margueritte ou Tigrou. Et pourtant vous êtes spéciste.

Dites-moi, vous ne trouvez pas qu’il y a une incohérence logique là-dedans ?

Publicités

Analogie et discriminations

Si un Français affirme que les étrangers ne devraient pas avoir les mêmes droits que les Français, on appelle cela du racisme.

Si un homme affirme que les femmes ne devraient pas avoir les mêmes droits que les hommes, on appelle cela du sexisme.

Si un humain affirme que les non-humains ne devraient pas avoir les mêmes droits que les humains, on appelle cela du spécisme.

Mais si un hétérosexuel affirme que les homosexuels ne devraient pas avoir les mêmes droits que les hétérosexuels, on appelle cela une « opinion », de la « liberté d’expression », de la « défense des enfants » etc. Par quel miracle de logique celui qui a pratiquement les mêmes idées que les racistes, les sexistes et les spécistes ne serait-il pas homophobe ? Qu’est-ce que l’homophobie sinon le fait d’affirmer que les homosexuels ne devraient pas avoir les mêmes droits que les hétérosexuels ? L’analogie devrait fonctionner dans ce cas : les racistes, les sexistes, les spécistes et les homophobes ont le même fonctionnement : ce qui n’est (soi-disant) pas comme moi est inférieur. Ce n’est pas plus compliqué que ça. Soit on l’avoue soit on se tait mais on ne peut et adopter l’attitude et lui donner un autre nom. Appelons un homophobe un homophobe.

Comment mettre d’accord les racistes, les xénophobes, les sexistes, les spécistes, les extrémistes religieux et les homosexuels refoulés ?

On entend souvent des absurdités du genre « les homosexuels sont pédophiles ». Donc ils font du mal aux enfants. Donc il faut éviter de leur confier des enfants. Donc, tous ceux qui aiment vraiment les enfants ou du moins leur veulent du bien s’opposent pudiquement au mariage homosexuel et surtout à l’adoption (enfin, ça fait mieux de dire « je veux protéger les enfants » plutôt que de dire « je suis homophobe et je suis pour la discrimination »). Donc, tous ces individus justes et dévoués à la cause des enfants descendent par millions dans la rue depuis quelques mois pour revendiquer le droit des enfants à vivre une vie digne (loin de l’homosexualité). Moi, personnellement, je suis profondément touché de voir des bourgeois aller dans le froid et se battre pour le bien des enfants. J’en ai même les larmes aux yeux. Ils se réveillent un peu tard, certes, car on ne les a pas vus se battre contre la famine, la guerre, la maladie, le capitalisme qui tuent des millions d’enfants de par le monde. Mais mieux vaut tard que jamais. On ne les a pas non plus vus descendre par millions dans la rue, eux qui aiment les enfants, pour protester contre tant de cas de pédophilie dans l’Église catholique. Mais mieux vaut tard que jamais. On ne les voit pas non plus se battre contre le racisme, le sexisme, le spécisme et toutes sortes d’idéologies pourries de fond en comble. Et on ne les verra jamais je crois.

Moi, personnellement, je suis de plus très étonné que leur conscience du malheur des enfants et du danger auquel les homosexuels les exposeraient soit apparue comme ça, d’un coup, grâce à un projet de loi juste. Ils pourront dire merci à papa Hollande de leur avoir permis de resserrer, grâce à leur homophobie inavouée mais évidente, les rangs de tous ceux qui passent leur vie à se battre contre les droits des autres : racistes, sexistes, xénophobes, fascistes et j’en passe. Grâce à papa Hollande l’Ump, le FN, Civitas, l’Église catholique ainsi que les représentants des autres religions monothéistes, l’islam et le judaïsme, parlent enfin d’une voix unie. Si ce n’est pas beau ça de voir tant de gens lutter ensemble pour un but commun ! Ce serait presque parfait si le but n’était pas obscurantiste et discriminatoire, ce serait presque parfait s’ils n’étaient pas, pour la plupart, soit ignorants du sujet soit tout simplement hypocrites. Car, soyons honnêtes, ils n’ont aucune preuve de ce qu’ils affirment à part leur peur, les racontars et leurs préjugés. Du plus simple « militant » au plus haut responsable politique ou religieux, ils n’ont aucun argument qui devrait dépasser la porte d’un bar, aucun argument qui pourrait prétendre à la rationalité et encore moins à la moralité. Et s’ils ne sont pas hypocrites, je veux les revoir dans la rue pour combattre ce fléau qui est, lui, bien réel et non purement fantasmagorique : https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Jay_report.

Homophobie, quel beau mot doué d’une si forte capacité de rassemblement !