Il faut donner la fessée à Vallaud-Belkacem

Si la fessée est capable, par miracle, d’éduquer les enfants et de corriger leurs erreurs, elle doit fonctionner aussi pour les adultes, il n’y a pas de raison que cela ne fonctionne pas. C’est pourquoi je propose que Vallaud-Belkacem se prenne une fessée à chaque fois qu’elle fait une erreur qu’un adulte qui a autorité sur elle considère comme grave. Ah mais mince, la violence envers les adultes (femmes ou hommes) est interdite et Vallaud-Belkacem compte bien qu’elle le reste. Par contre, la violence physique envers des êtres plus vulnérables que les adultes, les enfants, n’est pas interdite et est même recommandée par celle qui donne des fessées à ses enfants. De plus, elle ne pense pas que la loi doive se mêler de la protection des enfants. Non, la loi ne doit s’occuper que des intérêts de ceux qui la votent, les adultes. Comme ils n’ont pas le droit de vote, les enfants doivent subir les corrections des adultes. Ça les aidera sûrement à grandir et ça aidera sûrement la société à être moins violente…

L’autorité, la vraie, n’est pas violente, elle est ferme, certes, mais douce, comme une main de fer dans un gant de velours. L’autorité parentale doit protéger les enfants et non pas leur faire peur ou leur faire violence. Frapper un enfant c’est lui transmettre l’idée que si on ne s’entend pas c’est le plus fort qui gagne. Belle mentalité, effectivement.

La vidéo :

Et ici un article qui pourrait aider Vallaud-Belkacem à évoluer du stade primitif à une vraie approche éducative : http://lesvendredisintellos.com/2014/05/02/sans-fessee-comment-faire-2/

Publicités