Si nous voulons combattre les défauts, commençons d’abord par les nôtres

– il est facile de désigner des coupables : cela a deux effets rassurants 1. la déresponsabilisation personnelle et 2. le détournement de l’attention

– en effet, si c’est la faute des autres, nous n’avons rien à nous reprocher, ainsi aucun sentiment de culpabilité (sentiment qui est généralement désagréable) et surtout aucune remise en question

– détourner l’attention est une manière hypocrite (ou inconsciente) de cacher ses défauts. ici aussi, aucune remise en question…

– si la faute n’était qu’aux autres, comme nous sommes tous l’autre de quelqu’un, cela reviendrait à dire que nous sommes aussi porteurs des défauts qu’on pointe chez les autres

Publicités

Quel est votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s